13 - Méthodes particulières : observations, infiltrations, indics et provocateurs

JPEG - 449.9 ko
4.13 - Indics & provocateurs
[Cliquer sur l’image pour l’agrandir]
© 2014 Manu Scordia (manu-scordia.blogspot.com)

Liste des questions du Chapitre 13 du manuel :

385. Dans quels cas la police peut-elle utiliser des méthodes particulières ?
386. Dans quels cas les policiers peuvent-ils m’espionner et me suivre partout où je vais ?
387. Dans quels cas la police peut-elle infiltrer un groupe ?
388. La police peut-elle infiltrer mon syndicat ou mon comité de soutien à des sans-papiers ?
389. Que peuvent faire les policiers infiltrés dans un groupe ?
390. Des policiers infiltrés étrangers peuvent-ils me surveiller en Belgique ?
391. Un policier peut-il se présenter comme un client ou patient pour tromper un avocat ou un médecin ?
392. Dans quels cas la police peut-elle utiliser des indics ?
393. Quel est l’avantage pour l’indic qui me dénonce à la police ?
394. La police peut-elle protéger un délinquant qui donne des infos sur de petits trafics ?
395. Un policier peut-il fournir une arme ou un faux passeport à un indic ?
396. Puis-je connaître le nom de l’indic qui m’a dénoncé ?
397. Puis-je obtenir un avantage en donnant des infos à la police ?
398. Dans quels cas les policiers peuvent-ils commettre des infractions ?
399. Dans quels cas suis-je victime d’une provocation policière ?
400. La police peut-elle mettre un ordinateur portable bien en vue dans une voiture dans l’unique but de m’arrêter si je le vole ?
401. Quand et comment puis-je savoir si j’ai été observé, filé ou infiltré ?
402. Que faire si je suis victime d’une pratique de surveillance policière douteuse ?